dimanche 20 novembre 2011

Mon doux clochard céleste

A Hervé
Juillet 2001

Quand au détour d'une oraison funèbre

J'aperçois une clarté

Mon allié faste échappé des ténèbres

Mon dos d'abîme

Mon aliéné des songes

Abasourdi par une étoile clouée là

Tu as poussé ma peine de ton étreinte

Orphelin d'étendues

A la pointe de ton âme

Les yeux écarquillés

Tu pourfends l'âge obscur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire